Pas de piratage du réseau informatique, dit le DGEQ | La Presse